Un p’tit tuto, ça vous dit ? Il y en a plein plein plein sur internet, je ne fais qu’ajouter une minuscule gouttelette d’eau.

Tout d’abord, la laine :
Il s’agit de laine non filée, on la trouve sous le nom de laine cardée, ou laine à feutrer. Fournisseurs testée : l’Atelier de Kitty (très bien), Perles & Co, Cultura. Si vous achetez en ligne, vérifiez le poids des pelotes…
Il existe plusieurs qualités, et je ne suis pas experte. Plus la laine est fine et douce d’aspect, plus elle feutrera rapidement. Sur de petites perles, je ne vois pas de réelle différence au niveau du résultat (une fois feutrée, la laine n’est plus aussi douce).
Ci-dessous, 3 pelotes de laine de qualité croissante. La première est très rèche, on y trouve même des bout de paille. La deuxième est déjà plus douce, plus fine, et aussi plus dense. La troisième est douce et brillante comme de la soie, les brins sont bien peignés. C’est la plus chère, et des trois la plus facile à travailler.
P1060423 P1060424 P1060425

Ensuite, la méthode :
Il existe deux méthodes manuelles pour faire des perles en laine cardée : le feutrage à l’aiguille, et le feutrage à l’eau chaude + savon.

Le feutrage à l’aiguille
Les aiguilles sont fines, moyennes ou grosses, selon la qualité et la finesse de la laine, ainsi que le type de feutrage. Pour incruster la laine dans du jean, mieux vaut prendre une grosse aiguille qui traversera le tissu (cela dit, j’ai cassé davantage de grosses aiguilles que des fines). Pour les perles, préférez des aiguilles fines.
Ces aiguilles sont striées de petites entailles qui entraînent les fibres à chaque piquage.
Elles font aussi très mal si l’on se pique avec !
P1060426

On utilise généralement l’aiguille sur une plaque de polystyrène, pour protéger l’aiguille et la surface de travail (puisque l’aiguille traverse entièrement l’ouvrage)

Le feutrage à l’eau chaude + savon
Vous avez déjà fait rétrécir un pull au lavage ? C’est pareil… on trempe la laine dans de l’eau très chaude, on ajoute du savon (ou liquide vaisselle), et on roule, on roule, on roule…

Les inconvénients :
- le feutrage à l’aiguille est long long long et laisse de petits trous dans la laine (et dans les doigts)
- le feutrage à l’eau est parfois moins régulier si on n’a pas le coup de main des pros, on se retrouve avec des creux, des plis dans la perle.

Pour pallier à tout ça, je combine les deux : je forme les perles à l’aiguille, puis je les feutre à l’eau.

Matériel :
Laine cardée
Aiguille à feutrer (fine) + plaque de polystyrène
Un bol d’eau très chaude
Du liquide vaisselle

1- Prendre un peu de laine, et former une boule grossière en roulant la laine sur elle-même. Elle doit être un peu serrée : si vous lâchez la boule, elle se déroule (bah du coup, ne la lâchez pas !).

P1060427 Quantité de laine :
- à gauche, la boule de laine non feutrée
- au milieu, la perle finie
- à droite une pièce de presque 1€ (pour l’échelle)
Une fois feutrée, la boule diminue à peu près de moitié.

2- Maintenir la boule sur la plaque de polystyrène, et la piquer avec l’aiguille. On ne cherche pas à la feutrer entièrement, juste à fermer les bords et les jointuresLorsque vous lâchez la perle, elle ne doit plus se dérouler et on ne doit pas voir de ‘soudure’..

P1060428
Boules prêtes pour le bain !
Elles ressemblent un peu à des boules de coton à démaquiller… Souples, et pas tout à fait lisses.

3-Verser de l’eau aussi chaude que possible dans un bol, et ajouter un bon trait de liquide vaisselle. Tremper la boule de laine dans l’eau pour bien l’imbiber, et commencer à rouler entre les paumes de mains. Il ne faut pas trop appuyer au début, et ne pas hésiter à rajouter du savon pour que ça mousse. Ensuite, on roule, on roule, on roule… on trempe, et on recommence… Plus on roule, plus la boule rétrécit, plus elle durcit, et plus on appuie.

On arrête lorsque la taille et la consistance sont ‘comme on veut’… Tout dépend de ce que vous voulez en faire après. Plus la boule sera dense et dure, plus elle sera difficile à percer ensuite. Si vous voulez les broder, il ne faut pas non plus qu’elles soient trop souples, sous peine de les voir s’effilocher en surface lorsque vous serrerez les points. Il faut trouver le juste milieu… facile à dire, je sais !

4- Rincer les perles ! Il paraît que le vinaigre stoppe l’action du savon…
Remplir un bol d’eau froide, et ajouter un trait de vinaigre. Plonger les perles, les pétrir un peu pour expulser le savon, et rincer à l’eau claire. Eponger dans un torchon ou une serviette, ne pas hésiter à bien appuyer : les perles sont encore souples et il suffit de les rouler une dernière fois dans ses mains pour en refaire de jolies petites boules. (Bon, moi je les applatis un peu, comme de tout petits galets colorés)

Laisser sécher, et voilà !
P1060430 P1060434 P1060431