petitlogo2 Faire des kanelbullar le 13 décembre, quelle bonne idée !
Ce petit jeu est proposé par Pia (La cocinera locaAnnika Panika et Snapulk.

Il n’y a rien à gagner, juste le plaisir de participer… et quelque chose me dit qu’elles auront plus de succès que la journée de la compote !

Lancez-vous, ce n’est pas si compliqué. Il faut juste prendre en compte les temps de repos de la pâte – pendant lesquels on peut soi-même se reposer. Au final, c’est une recette de fainéante !

Fainéante, peut-être. Trantolette, sûrement. Par contre, il vaut mieux être doué en photographie culinaire… parce si vous photographiez cette viennoiserie (au spectre de couleurs limité), le soir (lumière inexistante), avec un APN “de base”, vous obtiendrez des photos plutôt moyennes.

 

Tant pis, c’est tellement bon… Allez, les photos (même moches), et la recette sans plus tarder :

P1040648P1040649P1040651P1040650P1040653 Kanelbullar
(impossible de retrouver d’où vient la recette, même si c’est très probablement de l’un des blogs cités avant)

Ingrédients pour une petite douzaine
225g de farine
35g de beurre fondu
35g de sucre
12cl de lait tiède (lait entier pour moi)
1 sachet de levure de boulanger
1 cc de sel

Tout mélanger et bien pétrir… ça c’est facile, le robot s’en occupe tout seul. Il a tourné pendant 5 bonnes minutes, jusqu’à ce que la pâte soit bien lisse et s’étiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiire sans casser.

Laisser doubler de volume dans un endroit tiède : pour ma part j’ai abandonné les recherches du placard idéalement chauffé (ils sont tous pleins à craquer de toute façon). Un verre d’eau dans le micro-ondes, chauffé une minute, et zou voilà une étuve (faites attention tout de même à ne pas vous brûler avec l’eau chaude, super instable dans le M-O).

Après la levée, j’ai partagé la pâte en 2. En effet, ma petite famille n’aime guère que le chocolat, donc une partie des kanelbullars était en fait des chokobullars (comment ça, cela n’existe pas ? bien sûr que si, puisque j’en ai fait pas plus tard qu’hier). Etirer la pâte doucement, en faire un rectangle. Garnir, rouler, tronçonner, et laisser doubler de volume encore une fois.

Enfourner pour 8 minutes à 180°C.

Si vous avez bien suivi, j’ai donc fait 2 garnitures :

La “à peu près vraie”
20g de beurre en tout petits morceaux
20g de sucre roux
les graines de 3 gousses de cardamome, pilées
1cc de cannelle
1 pincée d’amandes effilées
  La fausse
une dizaine de noix, concassées
2 barres de chocolat, hâchées
20g de beurre
20g de sucre roux

Et voici le résultat, pas très beau mais très très bon :

P1040660 P1040656 P1040655 
P1040657 P1040654 P1040659